ludmilla cerveny

Familiar Strangers est un projet photographique portraiturant des individus étrangers - dans le présent - mais qui me sont familiers - par le passé. Si dans Profils je documentais photographiquement mes rencontres avec des inconnus d’Internet, dans Familiar Strangers, j’utilise Internet pour reprendre contact avec des personnes que je n’ai pas vu pour la plupart depuis plus de dix ans. C’est la première étape du projet : établir un lien nouveau avec ces personnes et dresser un premier bilan. Nous étions enfants à la même époque, nous avons vécu des moments ensemble, nous avons appris des choses au même moment. Ce qui a motivé l’amorce de ce projet, c’est la constatation que des écarts conséquents concernent nos choix de vies ou d’avenir : tous ces «étrangers familiers» ne construisent pas la même vie et c’est cette pluralité qui m’a intéressée tout d’abord. Ce projet cherche donc à poser un regard sur l’entrée dans la vie adulte, dans la vie des responsabilités et du fait de la proximité des âges des personnes présentées, c’est également une coupe sur une génération, la mienne, et une simili étude sociologique.

 

Le projet s’articule autour d’une sérialité de documents – dont les portraits sont le fondement – qui par leur juxtaposition créent une narration suspendue, la « suite » étant à la charge de l’imaginaire du spectateur. Les portraits deviennent comme des extraits d’un film (stills) dont la personne emplit le cadre, le contexte urbain ou paysager de l’arrière-plan renseignant implicitement sur sa vie.

 

familiar strangers photographies d'archives photographies cartographie 2013 2015 Projet soutenu par la drac Lorraine en 2014

© 2010-2020

Ludmilla Cerveny